allauch.com accueil | rechercher | plan du site | boite à outils | contactez la mairie


Contrat Local de Sécurité

télécharger
Extrait du Contrat Local de Sécurité
Fiche Action 1
Fiche Action 2
Fiche Action 3
Fiche Action 4
Fiche Action 5
Fiche Action 6
Fiche Action 7

Même si les chiffres de la délinquance restent inférieurs à la moyenne nationale, les Allaudiens considèrent la sécurité comme l’une de leurs préoccupations majeures.
Mais la politique locale de sécurité, pour être efficace, doit s’appuyer sur un partenariat étroit entre les services de police, les autorités judiciaires et l’ensemble des partenaires locaux.

C’est la raison pour laquelle, le 22 septembre 2005, un nouveau contrat local de sécurité intercommunal a été signé entre les différentes institutions : les villes d’Allauch et de Plan-de-Cuques, le Préfet délégué à la sécurité et à la défense, le Procureur de la République, le Conseil Général, le Conseil Régional et l’Inspecteur d’académie de l’Education Nationale.

Etat de la situation

En 2005, il y a eu sur le canton Allauch/Plan-de-Cuques 1 309 délits, dont 804 sur la voie publique. C’est 10 % de moins qu’en 2004. On a enregistré également 30 % de moins de cambriolages et 20 % de moins de vols de véhicules.
Les données statistiques dans notre Canton mettent en évidence une délinquance qui reste globalement très faible au regard des données départementales et nationales.
La visibilité accrue des forces de police a permis d’atténuer le sentiment d’insécurité parmi les habitants. Les effectifs de la police municipale sont de 10 agents sur Allauch et 9 à Plan-de-Cuques, renforcés par la soixantaine de policiers nationaux qui se sont installés en mars dans les anciens locaux de la gendarmerie nationale à Plan-de-Cuques.

Plan d’Actions du nouveau Contrat Local de Sécurité

Au vu des résultats obtenus, les orientations du nouveau CLS sont dans la continuité de celles développées dans le précédent contrat signé en 2000.

• Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance
L’objectif de ce conseil est avant tout de faire vivre et développer les outils nécessaires au bon fonctionnement du CLS : en assurant les démarches transversales entre les services municipaux, les administrations et les partenaires sociaux, en communiquant sur les orientations retenues et les actions mises en œuvre face à la délinquance, en établissant des diagnostics sur l’évolution de la situation des deux communes.
Un coordinateur assure l’animation de ce dispositif et participe à la politique municipale de prévention, aux commissions thématiques et au comité de pilotage du CLS.

• Aide aux victimes et accès au droit
Afin de permettre aux victimes et aux personnes en difficulté d’accéder au droit et à des consultations juridiques gratuites, les communes d’Allauch et de Plan-de-Cuques ont instauré avec le Conseil Départemental d’Accès au Droit des permanences 2 fois par mois (1 fois à Allauch et 1 fois à Plan-de-Cuques)pour répondre aux attentes des usagers. Les professionnels leur apportent une aide administrative, des informations pratiques et également un soutien psychologique.

• Prévention de la Délinquance et Soutien à la fonction parentale
L’objectif principal est de prévenir la délinquance en favorisant les liens sociaux inter-générations et en mettant en œuvre des actions partenariales pour d’une part sensibiliser les mineurs sur les questions relatives à leurs droits et leurs devoirs, et d’autre part soutenir les parents afin de les accompagner dans leurs attitudes face aux dissensions de leurs enfants.
C’est la raison pour laquelle différents acteurs ont mobilisé leurs compétences pour aider ces jeunes en difficulté et leur famille, notamment dans le cadre de la « veille éducative ».
- 2 éducateurs tiennent une permanence dans le collège d’Allauch afin d’être à l’écoute des élèves et collaborent avec l’équipe pédagogique de l’établissement. Ils sillonnent également les rues d’Allauch et Plan de Cuques pour être à l’écoute des jeunes et discuter avec eux.
- Depuis avril 2005, une psychologue rencontre gratuitement parents et enfants au service de la jeunesse. Elle écoute les familles et essaie d’aplanir les conflits, de soutenir les personnes en difficulté et de chercher des solutions d’orientation grâce auxquelles l’adolescent pourra se réintégrer dans la société et repartir d’un bon pas vers l’avenir.
- Une convention d’accompagnement à l’exclusion a été signée entre la Municipalité et le collège d’Allauch afin que les collégiens en difficulté provisoire soient reçus au service de la jeunesse pendant leur temps d’exclusion du collège et puissent obtenir l’aide d’un éducateur spécialisé, de la psychologue et d’une personne compétente pour le renseigner sur les possibilités de carrière.

Toutes ces initiatives n’ont qu’un but : favoriser l’intégration des jeunes dans la société et leur vie d’adulte, ainsi que communiquer avec eux pour qu’ils s’épanouissent pleinement à travers des activités ludiques, citoyennes, éducatives ou professionnelles.

• Prévention des toxicomanies et des conduites addictives
La petite délinquance liée à la toxicomanie reste relativement marginale sur les 2 communes. Néanmoins, on peut noter que les jeunes qui rencontrent des difficultés familiales et manifestent des comportements problématiques sont très souvent des consommateurs de produits illicites.
Des actions diversifiées vont être poursuivies en direction des jeunes et de leurs parents afin de les sensibiliser, par la diffusion de conseils de prévention en matière d’utilisation de drogues, la mise en place d’un réseau local d’acteurs de prévention, la participation aux séminaires de formation à la prévention des usages de drogue chez les jeunes.

• Renforcement de la Sécurité Routière et Prévention des conduites à risque
Les accidents de la route concernent en grande partie les jeunes de 15 à 24 ans. La cause de ces accidents est souvent liée aux comportements inciviques et dangereux des automobilistes (vitesse excessive, alcoolémie élevée, non port du casque, de la ceinture de sécurité,…).
Afin d’améliorer le comportement des conducteurs et diminuer les risques d’accidents, des manifestations pour tout public seront organisées, notamment dans l’apprentissage de la conduite dans les écoles, les collèges, le soutien aux initiatives locales telles que « Label Vie », et des actions de prévention/dissuasion et de répression seront effectuées par la Police Nationale et les polices municipales.

L’évaluation et le suivi de ces actions à partir de différents tableaux de bord qui sont proposés sont également inscrits dans le contrat.

page précédente imprimer cet article
W3C XHTML Validator W3C CSS Validator RSS